Ajouter un commentaire

Changer la conversation : Le niveau de vie

Le domaine des niveaux de vie de l’Indice canadien du mieux-être étudie la répartition des revenus et de la richesse, y compris les taux de pauvreté et les fluctuations et la volatilité des revenus. Ce domaine examine également la sécurité économique en analysant la sécurité du marché du travail et du logement ainsi que celle offerte par le filet de protection sociale.

Le PIB de l’Ontario a augmenté de 24,1 pour cent depuis 1994, mais, comme nous le savons, la croissance économique globale ne se traduit pas par de meilleures conditions de vie pour tout le monde. En fait, selon le Rapport provincial sur le mieux-être de l’Ontario, à cause de la récession, la plupart des Ontariens n’ont pas connu de fortes augmentations de leurs niveaux de vie depuis 2007. On le constate dans l’écart croissant des revenus en Ontario, les taux plus élevés d’emplois précaires et la création d’emplois de qualité médiocre. Tous ces facteurs ont des répercussions négatives sur la santé et le bien-être de la population ontarienne, l’insécurité du revenu et les conditions de travail précaires étant considérées comme les principales causes des troubles digestifs, des effets physiologiques et cardiovasculaires, des blessures et des problèmes de santé mentale.

Sécurité du revenu et santé et bien-être des nouveaux arrivants

Access Alliance Multicultural Health and Community Services, un centre de santé communautaire de Toronto qui cherche à améliorer l’état de santé des populations de nouveaux arrivants et d’immigrants, a reconnu l’effet de l’insécurité du revenu sur la santé et le bien-être, en particulier pour les populations racialisées ou minoritaires.
Les recherches ont montré que les personnes racialisées au Canada font face à des taux de chômage 2 ou 3 fois plus élevés et sont 4 fois plus susceptibles d’être sous-employées. De surcroît, Access Alliance a révélé que la sécurité du revenu constitue un enjeu important pour le bassin de population qu’il sert, ce qui en fait une priorité du programme de recherche du centre et des nombreux programmes et services offerts.

La recherche communautaire

L’équipe de recherche dirigée par Yogendra Shakya est engagée envers la recherche communautaire qui consiste à former et à embaucher des membres de la communauté en tant que pairs chercheurs dans le but d’instaurer un changement social positif dans la société. La participation des membres de la communauté à titre de collaborateurs de recherche plutôt que de « sujets de la recherche » leur donne la possibilité de faire partie de la solution et leur confère également plus de pouvoir et de contrôle dans le processus de recherche.

Jusqu’à présent, grâce à l’aide de pairs chercheurs et d’autres collaborations, Access Alliance a publié trois rapports de recherche sous le thème Sécurité du revenu, race et santé, accessibles ici :
http://accessalliance.ca/research/publications. Deux films fondés sur des données probantes qui établissent un lien entre la sécurité d’emploi et la santé ont également été réalisés par des leaders communautaires de Knowledge to Action qui ont vécu l’expérience de l’emploi précaire. Cliquez ici pour les visionner : http://accessalliance.ca/knowledge-to-action.

Éclairé par les projets de recherche communautaire, Access Alliance a mis au point un programme de littératie financière, reconnue comme une lacune chez les populations de nouveaux arrivants et d’immigrants. Une initiative en deux étapes intitulée Sense2Dollars vise à renforcer la capacité des communautés de nouveaux arrivants à améliorer leurs compétences en littératie financière. Dans la première étape, on réalise une évaluation des besoins pour évaluer les capacités financières des familles immigrantes à faible revenu partout à Toronto. Dans la deuxième étape, les résultats de l’évaluation des besoins serviront à mettre au point une méthode multi-intervention d’échange de connaissances, qui permettra d’élaborer un programme de formation basé sur des données probantes en matière de littératie financière des immigrants et des réfugiés marginalisés.

L’efficacité passe par la collectivité

Le comité Community Works! d’Access Alliance vise à sensibiliser la population et à orienter les politiques publiques sur les questions liées à la sécurité du revenu et leurs effets sur la santé et le bien-être des populations de nouveaux arrivants, immigrantes et vulnérables. Le personnel travaille aux côtés de leaders de l’action communautaire — des résidents de la communauté qui reçoivent une formation dans le domaine du développement communautaire et du plaidoyer — afin d’élaborer et de planifier des activités de sensibilisation aux enjeux entourant la sécurité du revenu. Un exemple en est le lancement d’un groupe Facebook de soutien à la campagne pour augmenter le salaire minimum intitulé A million reasons why et un reportage photos qui amène la communauté à réfléchir de manière critique à la notion de salaire de subsistance.

Projets futurs

Parmi ces initiatives en cours, Access Alliance prépare d’autres projets sur le travail précaire et l’insécurité. Citons notamment l’élaboration d’une trousse à outils intitulée Making Jobs Work: Resources for Achieving Employment Security. Cette dernière renferme des ressources utiles et des conseils pour les nouveaux arrivants, en particulier ceux issus de milieux racialisés, en ce qui concerne le revenu et la sécurité d’emploi.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.